09/10/2017 - Hockey sur glace - Stade Poitevin Hockey Club

La marche était trop haute.

Samedi soir, les hockeyeurs poitevins étaient opposés à l'équipe de Nantes au 1e tour de Coupe de France. Les nantais n'ont laissé aucun espoir à l'équipe poitevine en s'imposant sur un score écrasant.

Photo : Vito de Vito

Il y avait foule samedi soir à la patinoire. Il faut dire que l'affiche était alléchante. Poitiers qui évolue en D3, affrontait Nantes, équipe de D1. Un sacré challenge. Tout le monde avait envie d'y croire. Cependant, tout le monde était aussi réaliste sur l'écart qu'il y a entre ces deux équipes. D'une part l'écart sur la vitesse de jeu. Nantes a très vite montré qui était le patron sur la glace. Poitiers, elle, a cependant su plutôt bien répondre mais finalement trop tard au cours du match. C'est assez logiquement et avec un score écrasant (0-14) que Nantes accède donc au 2e tour.

Pour marquer l'occasion, Poitiers avait prévu une superbe mise en scène pour l'entrée de ses joueurs sur la glace. Uns à uns, ils sont rentrés accompagnés un petit de l'école de hockey. Uns à uns, ils sont passés dans ce large couloir délimités par deux projecteurs de flammes. Les flammes des Dragons se sont en réalité transformés en flammes de l'enfer.

Le début du match est allé vite. Très vite. Peut-être même trop vite pour les Dragons de Poitiers. Le premier but des nantais est intervenu dès la 6e minute. Cinq autres viendront rejoindre les filets dans les cages du gardien poitevin durant le premier tiers du match.

Le deuxième tiers n'aura pas été mieux, puisque Poitiers va encaisser sept buts, par sept joueurs différents. Signe que Nantes était vraiment dans la partie, le premier tiers avait duré 30 minutes. Le deuxième, seulement 26. Les onzième et douzième buts de l'équipe nantaise extrêmement rapprochés (38'25 et 38'46) ont en quelque sorte achevé encore un peu plus tout espoir de remontada.

Mais les dragons rouge et noir n'avaient pas dit leur dernier mot dans le tout dernier tiers. Il restait encore de l'énergie. Ils ont su proposer une belle opposition et prendre parfois même des occasions en franchissant cette fameuse ligne bleue synonyme d'opportunités de but. Le nouveau venu dans l'équipe, le canadien Vito De Vito a essayé, s'est frayé plusieurs fois le chemin vers le but. Malheureusement, les occasions sont restées veines. La faute à un très bon gardien,le numéro 50, Corentin Lapointe.

Il y a bien sûr de la déception, qui n'en n'aurait pas au vu du score extrêmement sévère. Mais ce match restera comme une référence, puisqu'il y a de bonnes choses à retenir tout de même de cette expérience.

Dans la course à la qualification en play-offs à l'occasion du championnat de D3, il y a fort à parier que le coach John Stinco a mémorisé ce qui devrait fonctionner face à l'équipe réserve de Tours que Poitiers recevra samedi.

> Voir toutes les dépêches du même auteur    > Partager sur votre page Facebook

Le club du mois

Publicité
Vignette vidéo Résumé du match PB86/Elan de Châlon VIDEO - Basket Ball - Poitiers Basket 86
Résumé du match PB86/Elan de Châlon

LES PHOTOS

Conception et réalisation : Hoplie - Agence MBA