20/03/2017 - Gymnastique volontaire - Gym Après Cancer

La gym après cancer, une passerelle pour reprendre une pratique sportive

  • "Gym Après Cancer” a pour objectif de proposer une activité physique adaptée à un public spécifique adulte, atteint ou ayant été atteint de cancer. Ce programme a également été conçu comme ?une passerelle afin de pouvoir reprendre une pratique sportive de façon autonome.

     

    Depuis quand existe-t-il dans la Vienne ? « Nous avons débuté l’expérimentation à Poitiers et Châtellerault fin octobre 2015. La mise en place de ce projet a été possible suite à notre rencontre avec la Ligue contre le Cancer. La Ligue avait envie de rénover son offre dans le domaine de l’activité physique auprès des patients. Nous avons su répondre à cette demande. C’est un beau partenariat», précise Marie-Claude Lecomte, Présidente du Comité Départemental d’Education Physique et de Gymnastique Volontaire (EPGV). Puis, Civray et à nouveau Poitiers ont accueilli de nouveaux groupes.   En septembre dernier, c’est à Montmorillon qu’un nouveau programme a ouvert. Et enfin, début mars, un troisième programme vient  de démarrer sur Poitiers. Le petit dernier à Loudun est sur les rails et doit ouvrir dans les semaines qui arrivent.

     

    Comment rejoindre le programme ? Les personnes atteintes d'un cancer peuvent dès le diagnostique établi, prendre contact soit auprès de la Ligue contre le cancer, ou bien encore via l'Espace de Rencontres et d’Information au Pôle Régional de Cancérologie. Le programme accueille hommes et femmes, qu’ils soient sportifs ou sédentaires. La Ligue contre le Cancer prend en charge l’inscription au programme. Ainsi les volontaires n’ont rien à débourser.

     

    Une fois dans le programme, quand démarre-t-on ? « On se calque sur le calendrier de l'année sportive. Un programme débute donc début septembre. Cependant, les personnes peuvent rejoindre le programme à n'importe quel moment», précise Isabelle Redureau, Conseillère de Développement du Comité Départemental EPGV la Vienne.

     

    Comment se déroule le programme ? Durant trente six semaines, à raison de deux séances d’une heure par semaine, les patients sont en groupes de 15 personnes maximum, pour permettre une prise en charge individuelle. Ils pratiquent soit en salle ou en extérieur. Le travail en salle vise notamment à faire un réentrainement physique tandis que la séance en extérieur est elle centrée sur un parcours de santé.

    Un entretien individuel sera au préalable établi avec un éducateur sportif spécialisé.

    « L’entretien permet de faire connaissance, d’échanger, mais aussi de fixer des objectifs ».

     

    Une fois l’entretien passé, les nouveaux arrivants passent six tests en salle et un en extérieur. Cela permet à l’éducateur sportif d’adapter au mieux le contenu des séances.

     

    La Ligue contre le Cancer a rédigé une charte mentionnant l'importance de faire preuve d'assiduité aux séances. « Les personnes jouent le jeu.  Elles sont conscientes que les places sont limitées et qu’elles ont la chance de pouvoir bénéficier de cette action. Elles savent aussi que l’activité physique sera bénéfique à condition d’être pratiquée en quantité suffisante et de façon régulière. »

    L’encadrement est de qualité, les éducateurs expérimentés dans le domaine de l’activité physique adaptée ont suivi une formation spécifique au programme.

     

    Isabelle Redureau souhaite également insister sur plusieurs points : « Ce n’est pas un programme occupationnel. Nous sommes dans un processus d’accompagnement et de ?passerellepour ceux qui le pourront. Notre objectif est qu'au fil des séances les pratiquants améliorent leur condition physique, découvrent différentes  activités physiques et choisissent d'en continuer au moins une à l'issue du programme. » Les patients ne sont pas non plus ici pour parler de leur maladie comme peuvent le penser certains. Ils viennent pour pratiquer, ?se faire du bien comme ils disent. Cependant, des temps de convivialité organisés par la Ligue après certaines séances permettent à ceux qui le désirent de se retrouver et d'échanger librement.

     

    Une fois le programme terminé, il y a un suivi ? En effet, les éducateurs gardent contact avec les personnes ayant terminé le programme en juin la plupart du temps et constatent que la majorité continue à avoir une activité physique.

    A la fin du programme, un questionnaire est renseigné par les sortants. Il en ressort auprès des quarante et une personnes ayant retourné le questionnaire, qu’un grand nombre ressent des améliorations dans plusieurs domaines comme l’endurance, le renforcement musculaire, la souplesse, l’équilibre et la concentration entre autres. C’est également une aide d’un point de vue psychologique. La majorité d’entre eux juge le programme comme étant très convivial.

     

    Un tel programme ne pourrait exister sans l’aide de nombreux partenaires. La Ligue contre le Cancer, la fondation du Crédit Mutuel, le CNDS, l’ARS, le Conseil Régional, la réserve parlementaire de Mme Véronique Massonnet, la Fédération Française d’Éducation Physique et de Gymnastique Volontaire(EPGV) mais aussi les Comités Régional et Départemental EPGV qui apportent leur soutien financier.

    Il y a également les partenaires qui mettent à disposition à titre gratuit, leurs infrastructures comme le Centre Social culturel Les Minimes de Châtellerault, la Maison de Quartier des Couronneries, le Foyer du Porteau, le Centre Socio Culturel de Beaulieu de Poitiers et la MJC Claude Nougaro à Montmorillon, sans oublier les communes de Loudun et Civray.

     

    Quelques chiffres.

    • Depuis 2015, pas moins de 135  personnes ont intégré les différents programmes.
    • 11 types de cancer ont été répertoriés.
    • Le cancer le plus représenté est celui du sein. (29 Sur une base de 41 personnes)
    • Toutes catégories d’âges confondues. La plus jeune est une femme de 25 ans, et la plus âgée est une femme de 76 ans. La catégorie la plus représentée est celle des 49-59 ans.

     

    Retrouvez toutes les informations complémentaires auprès de :

    -       L’Espace de Rencontres et d’Information : 05.49.44.30.00

    -       Ligue contre le Cancer (Vienne) : 05.49.47.10.15

    -       Isabelle Redureau : 06.47.49.30.78

    -       Comité Départemental EPGV : Maison des sports, 6 Allée Jean Monet

    Bât C3,  86000 Poitiers - Tél : 05.86.28.00.18 - Mail codep.gv.86@free.fr


> Voir toutes les dépêches du même auteur    > Partager sur votre page Facebook

Le club du mois

Publicité
Vignette vidéo Résumé du match PB86/Elan de Châlon VIDEO - Basket Ball - Poitiers Basket 86
Résumé du match PB86/Elan de Châlon

LES PHOTOS

Conception et réalisation : Hoplie - Agence MBA