16/01/2017 - Football américain - Stade Poitevin Football Américain

Un nouveau président pour un nouveau souffle?

Rendez-vous est pris vendredi 13, à la Serrurerie 18h. Au menu, rencontre avec le nouveau président du Stade Poitevin Football Américain.

Corentin Guillaumot s'installe, commande une boisson et nous livre ses premières impressions en tant que nouveau président. "C'est un poste que l'on m'avait déjà proposé par le passé. J'ai attendu de voir comment ça se passait avant de m'engager." La prudence était donc de mise. Cependant une nouvelle année débute et c'était ainsi l'occasion d'ouvrir un nouveau chapitre, avec une nouvelle équipe et de redonner un nouveau souffle. "Nous sommes à la fin d'un cycle."

Si l'ambiance et le bon état d'esprit sont toujours au rendez-vous, le club ne présente aucune dette sur le plan des finances. Cependant, il existe un point noir dans ce tableau qui semble idéal. La situation de l'équipe sénior. L'état est malheureusement critique. Et le tout nouveau président ne mâche pas ses mots. "L'effectif senior est décimé." Le mot est fort mais correspond très bien à la situation. "Légitimement, par rapport aux performances des années précédentes, nous devrions être premier cette année, car l'équipe la plus forte, les Lions (de Bordeaux, ndlr) est dans une autre poule. Mais il ne faut pas que nous soyons contraints à faire forfait." Car oui, il existe toujours le doute de faire un forfait. "Normalement, ça devrait passer", tente à rassurer Corentin Guillaumot. Actuellement, le club compte pas moins de 87 licenciés et souhaiterait bien cette année franchir la barre symbolique de la centaine. Seulement voilà, pour pouvoir jouer, il faut inscrire une feuille de match de 22 joueurs au minimum. Et pour l'instant, l'effectif est vraiment limité. Ils tournent à 23 voir 24 si tout le monde est là, pas plus. "Si ça passe cette année encore c'est un miracle. Nous avons six matchs à jouer. Il nous faut absolument six victoires. On ne peut pas jouer uniquement pour le maintient. Vu notre niveau de jeu, et la motivation des gars à l'entrainement ce n'est pas possible." Corentin Guillaumot, tout comme l'ensemble du bureau se creusent les méninges mais rien n'y fait. "On ne comprend pas! On a jamais fait autant d'animations, jamais été autant présent sur les réseaux sociaux, jamais eu autant de monde autours du terrain".  Ce n'est probablement pas une question de cotisation, car le prix n'est pas excessivement élevé (170 euros pour les seniors, 100 euros pour les juniors. Sans compter le matériel que le club prête pour moins de 100 euros. Soit un sport à moins de 300 euros l'année.).  Le club propose également de payer en plusieurs fois. L'argent n'est vraiment pas leur moteur. "On devrait progresser chaque année pourtant en terme de licenciés. L'an dernier on fini premier de poule, on arrive en play-offs deux ans de suite alors que c'est nos premières années en D3. Ça devrait attirer, mais non...Les gens vont plus facilement au rugby, tennis, foot etc. Et le football américain, c'est le truc fun qu'on aime regarder mais qu'on ne ferait pas, car c'est un sport de brute, ça frappe fort, ceci cela...Est-ce que ça leur fait peur? Peut-être... Nous, on a juste envie que le foot américain survive à Poitiers et qu'on puisse y jouer."

L'équipe sénior est certes mal au point, mais il y a encore des solutions. Solutions peu encourageantes et enthousiasmantes mais qui vaut peut-être le coup... "Faire redescendre l'équipe en régional, où l'on joue à neuf. Mais cela nous permettrait de faire tourner l'effectif plus sereinement. C'est un gros risque car les anciens s'ils continuent c'est pour jouer des matchs comme ils l'ont fait jusqu'à présent. Le but n'est pas de repartir de zéro bien sur, car le club a été très bien tenu par les autres." 

Les Dragons souhaitent créer des événements en direction des lycéens et des étudiants cette année. "On a beaucoup délaissé les étudiants. On a fait pas mal d'animations en directions des jeunes au niveau des collèges et ça a payé! Preuve que ça peut donc fonctionner. Il faut donc recentrer nos actions auprès des étudiants. Il y en a, je suis sur, qui peuvent être intéressés."  Les jeunes d'aujourd'hui, les seniors de demain? C'est en tout cas une idée qui pourrait faire son chemin, qui sait?

Guillaumot souhaiterait également dans les projets à long terme, voir l'existence d'un stade dédié spécialement pour le foot us, avec un petit local rien que pour eux. "Car aller chercher les affaires aux quatre points de Poitiers quand on organise un match, ça fait tache quand même..."

Le nouveau président pense donc bien sur à l'avenir de son club, mais souhaite avant tout finir cette première saison. "Je vais déjà finir cette saison qui s'annonce éprouvante. C'est une année cruciale. Soit tout nous sourit soit, on continue à faire ce que l'on fait depuis des années, à savoir, se débrouiller... Après, on verra pour les projets à venir."

Premier match de la saison ce dimanche face aux Narvals de La Rochelle. L'occasion de lancer 2017 d'une bonne façon? Poitiers ne dirait pas non bien évidemment!

Victor TABUTEAU

> Voir toutes les dépêches du même auteur    > Partager sur votre page Facebook

Le club du mois

Publicité
Vignette vidéo Résumé du match PB86/Elan de Châlon VIDEO - Basket Ball - Poitiers Basket 86
Résumé du match PB86/Elan de Châlon

LES PHOTOS

Conception et réalisation : Hoplie - Agence MBA