15/07/2016 - Hockey sur glace - Stade Poitevin Hockey Club

"Il faut faire les play-off l’année prochaine!"

  1. Déjà cinq mois se sont écoulés depuis le dernier match du Stade Poitevin Hockey. Match qui remonte au 20 février.
  2. Il est à présent le temps de faire un petit bilan de la saison écoulée cinq mois après la fin de la saison 2015-2016.

  3. Rendez-vous est pris mercredi 13 juillet à 10 heures autours d’un café avec le président du SPHC, Ronan Nedelec.
  4. Il n'élude aucun sujet et parle de la prochaine saison à venir avec objectifs clairs pour l'équipe qui évolue en D3.


  1. Ronan Nedelec, quel bilan faites-vous sur le volet sportif de cette saison 2015—2016 ?
  2. Un bilan satisfaisant. Le hockey mineur (U11) a reçu une médaille de bronze par l’Office Municipal du Sport (OMS) de Poitiers. C’était le seul sport de glace à être récompensé donc c’est une bonne chose. Le hockey mineur a également vu l’arrivée cette année d’un entraineur diplômé d’état. L’entraineur prend d’ailleurs en charge toute l’école de hockey donc c’est un point plus que positif. Chez les séniors, c’est une saison avec des résultats très bons. 3e de la poule, 11e au plan national sur 34 équipes.
  3. Très franchement, dans les plans que j’avais en tête, nous sommes en avance. Mais attention, le plus dur est de confirmer. Il faut aussi bien reconnaître que l’aide des canadiens a fait du bien pendant la période où ils étaient là. Il n’y a rien à dire ! Cela entrainé une dynamique et a tiré le groupe vers le haut c’est indéniable.
  4.  
  5. Vous parlez des canadiens. Avez-vous prévu de faire venir de nouveaux joueurs ?
  6. L’arrivée de Simon et Mario l’année dernière a permis de faire des rencontres beaucoup plus avancées avec l’université de Poitiers de part leur statut d’étudiant. Au jour d’aujourd’hui, il y a, à priori seulement deux canadiens sur Poitiers. Dont un qui n’aime pas le hockey… Cependant, tous les dossiers ne sont pas encore arrivés. Nous avons peut-être un joueur en vu mais il n’a pas joué depuis quelques années. Il est vrai que l’année dernière nous avons eu une bonne année. Cette année, cela reste à voir… Ce qui est surtout intéressant, c’est la relation que nous avons mis en place avec l’université de Poitiers et qu’il va falloir pérenniser notre partenariat pour recruter des étudiants et développer notre effectif. Soyons clair, aujourd’hui, nous n’avons pas les moyens de faire venir des joueurs de l’extérieur et de les payer. Après, je ne dis pas que demain il ne faudra pas y passer… Peut-être ! Un club comme Orléans qui est comme nous en D3 ils en ont cinq ! Ils sont payés, mais avec un petit salaire et un boulot à côté tout en étant logés ! Maintenant si un gros partenaire est prêt à tenter l’aventure, pourquoi pas…
  7.  
  8. Où en êtes-vous en ce qui concerne le nombre des licenciés ?
  9. Nous sommes à 180. C’est un des dossiers à améliorer à partir de l’année prochaine. Il faudra que l’on pense à renouveler les licences dès la fin de saison !
  10.  
  11. Est-ce qu’il y a des changements de prévus pour la saison prochaine dans le staff ou l’équipe concernant la D3?
  12. Contrairement à l’année dernière, il n’y aucun changement. John Stinco reste à la tête de l’équipe en tant qu’entraineur et directeur sportif. Pourquoi changer une équipe qui gagne ?
  13.  
  14. Donc avec une saison 2015 comme celle que vous avez vécu, quels vont être les objectifs pour la saison 2016 ?
  15. Là ça va être clair. Comme on revient sur un système de play-off pour les quatre premiers, l’objectif est bien entendu de jouer les play-off. Là on sera presque à mi-chemin du projet 2014-2019. Il faut faire les play-off l’année prochaine et être dans les quatre premiers du championnat. On connaitra notre poule pas avant début septembre étant donné que le calendrier ne sort pas avant fin août.
  16.  
  17. Les bons résultats de cette année ont-ils eu un impact sur le club ?
  18. C’est vrai que les résultats ont permis d’avoir de nouveaux partenaires pour l’année prochaine. Les partenaires présents l’an dernier vont augmenter leur investissement dans le club. Juste vis-à-vis de ça, il faut vraiment que tout le monde dans le club se mette en ordre de marche. Il va falloir absolument non pas qu’on devienne professionnel mais que l’on se professionnalise toujours un peu plus.
  19.  
  20. Qu’est-ce que vous voulez dire par là ?
  21. Je veux dire que si l’on ne continue pas à prendre le tournant qu’on a pris depuis deux ans ce n’est pas la peine. Le club est en pleine mutation depuis deux dernières années et il faut continuer. Sinon ça va devenir comme ça l’était au début des années 2010 et on va se retrouver dans les dernières places. Je préfère très franchement revivre comme tout le monde je pense, le lustre des années 80 que les fins de classement! Mais j'ai une entière confiance en eux.
  22.  

 

  1. Cela a le mérite d’être clair au moins. La saison 2016 s’annonce donc être passionnante. Nous ne manquerons pas de suivre leurs exploits dès la rentrée!!

Victor Tabuteau

> Voir toutes les dépêches du même auteur    > Partager sur votre page Facebook

Le club du mois

Publicité
Vignette vidéo Résumé du match PB86/Elan de Châlon VIDEO - Basket Ball - Poitiers Basket 86
Résumé du match PB86/Elan de Châlon

LES PHOTOS

Conception et réalisation : Hoplie - Agence MBA